12 mars 2021
 mars 12, 2021
Catégories : Conseils camping, News

Avec les conditions sanitaires actuelles, le camping-car pourrait bien être un moyen de retrouver notre liberté le temps des vacances. Depuis 2020, c’est le véhicule que de nombreuses personnes choisissent pour voyager. Mais devenir camping-cariste ne s’improvise pas : il existe quelques règles à connaître pour se préparer aux différentes situations auxquelles on peut faire face sur la route. De la préparation du parcours, au choix des arrêts pour dormir, en passant par l’indispensable trousse à outils, voici nos conseils pour vos prochaines vacances en camping-car


Envie de vacances dans le Luberon ? Découvrez le camping des Chênes Blancs dans le Luberon ! 🏕

Découvrir notre camping


1. Planifier son parcours

Bien évidemment, la première étape pour des vacances réussies en camping-car, c’est de planifier son trajet en amont. Il est essentiel de choisir à l’avance les points d’étapes où vous souhaitez vous arrêter. De nombreux sites proposent des itinéraires à faire en camping-car. Retrouvez par exemple cet itinéraire entre le Roussillon et Gargas avec un point d’étape à Saint-Saturnin-lès-Apt, où se trouve notre camping. 

Peu importe, l’itinéraire que vous choisissez, il est important que vous preniez en compte le chemin à parcourir entre chaque étape afin de ne pas vous fatiguer avec de trop longues distances. Rappelez-vous, vous êtes en vacances, alors prenez votre temps et profitez du paysage de chaque destination.

Bien évidemment, lorsque vous préparez votre feuille de route, pensez bien que votre camping-car est plus encombrant qu’une voiture, il est donc important de vérifier la hauteur maximale autorisée aux ponts, tunnels ou autres obstacles. Pensez également à repérer les aires de services pour la vidange des eaux usées par exemple, ou la recharge des batteries. 

Cet article pourrait également vous plaire : Camping-car en hiver : 5 solutions pour protéger son véhicule

2. Gérer l’autonomie de son véhicule 

Avant de partir, il faut garder en tête qu’en camping-car l’électricité et l’eau ne sont pas des ressources inépuisables. En général, un camping-car possède une autonomie de 3 à 4 jours en fonction du modèle, mais également de votre consommation d’eau et d’électricité. Surveillez donc régulièrement les niveaux d’eau, d’électricité et de gaz.

Gérez l’eau

La consommation d’eau est très variable d’une personne à une autre. Il est donc important de rester vigilant et de surveiller vos niveaux. Vous pouvez par exemple instaurer des règles simples mais efficaces pour économiser au maximum votre eau et pouvoir non seulement avoir suffisamment d’eau jusqu’à votre prochain remplissage, mais surtout pour pouvoir faire vos vidanges aux endroits adaptés dans de bonnes conditions, c’est-à-dire sans polluer. 🌍

Gérez l’électricité

La consommation d’électricité varie en fonction de la saison à laquelle vous voyagez et de la météo. Bien évidemment, en hiver vous consommerez plus d’électricité qu’en été. Les équipements à l’intérieur de votre véhicule font également varier votre consommation. Par exemple, l’écran de télévision est très énergivore. C’est pourquoi, il faut penser à recharger régulièrement votre batterie. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous : 

  • – Rouler régulièrement
  • – Utiliser un groupe électrogène
  • – Recharger votre batterie sur du 220v 

Cependant, pour être préparé à toute éventualité, nous vous conseillons tout même d’avoir une batterie de secours au cas où. 

Gérez le gaz

Pour information, si vous voyagez en hiver, une bouteille de gaz de 13kg dure en moyenne 2 à 6 jours contre 1 mois en été. Le gaz, c’est ce qui fait fonctionner la cuisinière, le chauffe-eau, le frigo et le chauffage. Pour ne pas en être à court, nous vous conseillons de vérifier avant votre départ que vous possédez une bouteille d’avance, pour éviter de vous retrouver face à une panne sèche.

Gérez l’essence

Pour faire des économies, évitez de rouler trop vite. En effet, en raison de son gabarit, un camping-car consomme davantage de carburant qu’une voiture. Une autre astuce, privilégiez les stations-service en périphérie des grandes villes pour vos réapprovisionnements, car le carburant y est moins cher. 😉

À lire aussi : Hivernage du camping car : 8 conseils à connaître

Vacances en camping-car nos conseils - camping des chenes blancs

Réserver dans notre camping

3. Anticiper les étapes nocturnes

Il existe plusieurs solutions pour vos nuits en camping-car. Vous pouvez passer la nuit dans un camping. Ce qui vous permet de faire tranquillement le point, pour l’eau et les batteries, par exemple. Vous pouvez aussi choisir une aire de stationnement spéciale pour camping-car. Ou encore, un stationnement gratuit de 24 heures offert par un agriculteur membre du réseau France Passion. Si vous choisissez cette dernière option, il faut voyager en camping-car autonome, posséder le Guide des étapes de l’année en cours et respecter les Règles d’Or de France passion.

Dans tous les cas, qu’importe votre choix, ici encore l’étape cruciale est l’anticipation. Il faut prévoir avant de partir où vous passerez chacune de vos nuits lors de votre voyage. 

4. Bien choisir ce qu’on emporte avec soi

Lorsqu’on voyage en camping-car, il faut voyager léger. En effet, un camping-car mesure en moyenne 15m2 à partager. Alors on n’emmène pas tous ses vêtements, ni toute sa bibliothèque. Au total, une ou deux valises, c’est déjà très bien et ça vous permet de vous concentrer sur l’essentiel.

Cependant, certains objets sont nécessaires à la bonne réussite de votre voyage. Pensez, par exemple, à emmener des cales au cas où vous stationneriez à un endroit en pente. Pour faire le plein d’eau, un tuyau extensible, flexible et rétractable est une bonne option. Il existe de nombreux petits outils à prévoir pour toutes les situations auxquelles vous pourriez faire face durant votre voyage. 

Découvrez également : Checklist valise : que devez-vous emporter pour partir en camping ?

5. Pensez à la sécurité

Bien évidemment, lors de voyage en camping-car, il faut faire très attention sur la route. Respectez des règles qui paraissent évidentes mais simples à suivre : 

  • – Faites des pauses toutes les deux heures pour être en pleine forme sur la route 
  • – Ne roulez pas aussi vite qu’avec votre voiture.

Mais pensez également à la sécurité à l’intérieur du camping-car. En effet, l’usage du camping-car présente des spécificités en raison du poids et du gabarit du véhicule. Ainsi, veillez à ne pas surcharger votre camping-car, en respectant scrupuleusement le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge).

Ensuite, il est également important de bien caler les affaires dans les placards et les tiroirs. Ainsi, vous roulerez sereinement en évitant tout incident. La fermeture des portes doit être un réflexe lorsque vous voyagez en camping-car, pour éviter de voir toutes vos affaires s’envoler au premier virage. 

Si vous avez suivi ces règles, vous êtes désormais prêt à vous lancer dans votre premier voyage en camping-car. Si vous prévoyez un voyage dans la Drôme, nous serions ravis de vous accueillir au Domaine des Chênes Blancs, sur nos emplacements de camping et de vous donner quelques autres conseils de vive voix. 


En mobilhome, en tente ou en camping-car, notre camping vous attend pour vos vacances dans le Luberon 👇

Découvrir nos hébergements


Sources : Camping-car le site Le Monde du Camping-car

Un article proposé par Emeline de l’équipe du camping des Chênes Blancs

Retrouvez également nos autres articles

Les Chênes Blancs, un camping au cœur du Luberon🏕

Découvrir le camping

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.