13 novembre 2020
 novembre 13, 2020
Camping-car sous la neige
Catégories : Conseils camping, News

Le froid est de plus en plus présent et les journées sont de plus en plus courtes : l’hiver arrive ! À moins que vous ayez prévu de faire du camping en hiver, votre camping-car risque de rester un petit moment à l’abri. Pour retrouver un camping-car « prêt à partir » aux premiers beaux jours, il est nécessaire de bien le préparer pour affronter le froid et l’humidité sans dommages. Un bon hivernage du camping-car se prépare alors voici nos 8 conseils à connaître.


 Envie de vacances ? Découvrez le camping des Chênes Blancs dans le Luberon ! 🏕

Découvrir notre camping


Préparer l’intérieur du camping-car

L'intérieur d'un camping-car

Préparer le circuit d’eau

L’étape la plus importante lors de la préparation à l’hivernage de votre camping-car est le circuit d’eau pour deux raisons : pour l’hygiène et pour éviter tout risque de gel. Tout d’abord, il faut vidanger les deux réservoirs d’eau (eaux propres et eaux usées). Des produits spécialisés sont vendus pour cela, mais si vous souhaitez le faire en toute simplicité de l’eau javellisée suffira amplement. Une fois la vidange terminée, pensez à laisser les différents robinets ouverts (évier, douche, lavabo…) car le gel peut endommager les canalisations.

La pompe à eau chaude craint particulièrement le gel. Nous vous conseillons donc de la démonter et de la stocker au chaud chez vous. Par la même occasion, vous pourrez en profiter pour nettoyer le filtre et vidanger le vase d’expansion. Aussi, le boiler doit absolument être vidangé pour éviter le gel. Enfin, n’oubliez pas de laisser la vanne de vidange en position ouverte ainsi que d’obturer la cheminée pour éviter que les insectes ne s’incrustent.

Enfin, le dernier point concernant le circuit d’eau est la désinfection des WC. Pour cela, vous pouvez utiliser de l’eau de javel. Nous vous recommandons une fois encore de laisser la trappe ouverte pour permettre une meilleure ventilation.

Nettoyage complet de la cellule

Hivernage rime avec ménage et ce n’est pas pour rien. Commencez par mettre hors tension tous les appareils électriques. Vous pourrez ainsi vous lancer dans le nettoyage du réfrigérateur. Pour une efficacité maximum, lavez-le à l’eau vinaigrée, séchez et laissez la porte entrebâillée pour éviter les mauvaises odeurs à sa réouverture. Ensuite, pensez également à vider et nettoyer tous les placards. Il est indispensable de ne rien oublier à l’intérieur du véhicule. De même, laisser les portes légèrement ouvertes permettra de faire circuler l’air et d’éviter les mauvaises odeurs. Pour plus d’efficacité, vous pouvez également placer un absorbeur d’humidité.

Il est aussi important de défaire les lits. Il faut enlever les draps, aspirer les matelas et les coussins. Le fait de tout défaire permet une meilleure aération. Afin d’éviter tout phénomène de condensation et d’humidité qui entraîne les moisissures et mauvaises odeurs, nous vous recommandons d’éloigner les matelas et les coussins des parois du véhicule et de les disposer sur les tables ou de les ranger chez vous dans un endroit sec si vous le pouvez.

Enfin, ouvrir légèrement les lanterneaux panoramiques permet d’éviter que les joints se collent au bout d’une longue période de non-utilisation. Et pour les stores, vous pouvez également les laisser ouverts pour ne pas solliciter les ressorts de manière prolongée.

Vous aimerez également : Camping en Hiver : 5 raisons de faire du camping-car l’hiver

Préparer l’extérieur du camping-car

L'extérieur d'un camping car

Laver la carrosserie

Un véhicule sale a tendance à vieillir plus vite à cause des saletés qui stagnent. Il est donc indispensable de nettoyer la carrosserie de votre camping-car. Pour être efficace, nous vous recommandons en premier lieu de faire un lavage au jet haute pression. Puis, vous pouvez utiliser un balai à brosser pour décoller la saleté incrustée. Et pour les baies coulissantes du véhicule, préférez le nettoyage à l’éponge pour plus de douceur. Enfin, n’oubliez pas le dessous de votre véhicule pour un nettoyage complet. Une fois votre véhicule propre, vous pourrez détecter d’éventuelles rayures ou points de rouille, vous pourrez donc y remédier. Et en dernière étape (optionnelle), vous pouvez appliquer une cire pour protéger la carrosserie.

Protéger les joints

Il est également important de protéger les joints d’étanchéité, car ils ont du mal à supporter les variations de températures et le froid n’est pas le mieux pour eux. Il est important de les graisser après une longue période d’inactivité pour éviter les éventuelles craquelures. Pour les joints en plastique, nous vous recommandons d’utiliser du silicone en spray et du talc pour les joints en caoutchouc. Aussi, n’oubliez pas les joints du coffre de toit, du compartiment à cassette, du coffre à gaz et du toit dôme si vous en avez un.

Utiliser des caches-obturateurs

Aussi, l’utilisation de caches-obturateurs adaptés à vos grilles et prises d’air est utile pour ne pas laisser le froid entrer dans le véhicule et éviter l’invasion d’insectes indésirables dans votre véhicule.

Pour finaliser la préparation de l’extérieur du camping-car, vous pouvez également vérifier les fixations de vos accessoires extérieurs comme votre top-box, votre antenne ou encore le porte-vélo.

La mise en hivernage est également le moment de vérifier les fixations de vos accessoires extérieurs comme un top-box, une antenne, une échelle, un porte-vélo, etc. Autorisez votre véhicule à une petite ballade de 30 km (une fois par mois c’est parfait !) pour éviter aux joints de sécher et huiler les pièces du moteur.

À lire aussi : Partir en camping-car en hiver : 10 conseils pour vos vacances

Préparer le porteur

Le porteur d'un camping car

Gonfler les pneus au maximum

Lorsque le véhicule reste en stationnement prolongé, il peut arriver que les pneus se déforment. En effet, la gomme n’apprécie pas beaucoup les longues périodes sans rouler. Pour éviter cela, il faut gonfler les pneumatiques à la pression maximale recommandée (généralement, elle est de 5,5 bars de pression).

Immobiliser votre camping-car avec des cales en plastique

Aussi, nous vous conseillons d’immobiliser votre véhicule sur des cales en plastiques sans serrer le frein à main. En effet, si le frein à main reste serré trop longtemps, il peut se bloquer par le gel et ceci abîmerait le système de freinage.

Faire le plein d’essence

Avant l’hivernage de votre véhicule, faire le plein d’essence permet d’éviter la condensation à l’intérieur du réservoir. En effet, la condensation peut dégrader la qualité du diesel.

Conseil bonus : nous vous conseillons d’autoriser à votre véhicule une ballade de 30 kilomètres environ une fois par mois pour faire tourner le moteur, huiler les pièces, éviter aux joints de sécher et aussi que les pneus ne se déforment.

Enfin, un point qui est également très important pour l’hivernage de votre véhicule : le stationnement du camping-car. Plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de votre budget, mais aussi de vos besoins. Nous avons préparé un article à ce propos qui vous liste les différentes options possibles. Retrouver nos 5 solutions pour protéger son camping-car l’hiver.


En mobilhome, en tente ou en camping-car, notre camping vous attend pour vos vacances dans le Luberon 👇

Découvrir nos hébergements


Sources : Le Monde du Camping-Car | Wikicampers

Un article proposé par Emeline de l’équipe du camping des Chênes Blancs

Cet article vous a plu ? Retrouvez aussi nos autres articles :

Les Chênes Blancs, un camping au cœur du Luberon🏕

Découvrir le camping

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.